I PAGE D'ACCUEIL I ÉTUDES I ACTUALITÉS I SITES À CONNAÎTRE I CONTACTEZ-NOUS I

ÉTUDES

ACTUALITÉS

NEWSLETTER

Pour recevoir régulièrement notre newsletter, INSCRIVEZ-VOUS ICI.

 

QUI SOMMES-NOUS ?

L'ONG «Global Electrification» souhaite favoriser l'accès à l'électricité dans le monde par une information objective sur l'alimentation en électricité par pays ou grandes régions. Ce but est modeste, mais essentiel: comment résoudre les problèmes sans connaître les réalités sur le terrain?

Nous n'avons aucun objectif d'influence. Nous ne cherchons ni à sauver la planète, ni à soutenir le nucléaire et le solaire. Nous tentons d'approcher la vérité , en décrivant l'actualité et le passé proche des secteurs électriques.

Les prévisions concernant 2020, 2035, voire 2050 ne nous intéressent que dans le cadre du suivi de leur réalisation ou de leur non-réalisation.

 Le site "Geopolitique de l'Electricité" de Global Electrification met à la disposition de tous nos études et données provenant directement du terrain: réseaux d'électricité, compagnies de production,associations professionnelles et statistiques nationales et internationales.

Notre rubrique "actualités" privilégie les informations importantes passées inaperçues dans les médias. 

Notre Newsletter "Géopolitique de l'Electricité" , seule publication en langue française sur ce thème est mensuelle. Vous pouvez la  revevoir sur simple demande par Email à geopolitique.electricite@gmail.com ou ci-dessus.

 

Lionel TACCOEN - Président

Dr-Ing
Président du Comité Consultatif de l'Energie auprès de la Commission Européenne (1998-2001)

Professeur des Universités Associé Economie et Affaires Européennes Université de Technologie de Troyes (1997-2003).

Contrôleur Général Honoraire d'EDF

Auteur du "Pari nucléaire français" (Ed. L'harmattan).

 

Emma Legrand - Secrétaire Générale
Cadre Commerce international

 

Jacques Richard - Administrateur

Ingénieur Ecole Centrale de Paris

Economiste


Pierre Pollier-Administrateur

Ingénieur Ecole Centrale de Paris

Ancien collaborateur du Secrétariat Général du Comité Interministériel de la Sécurité Nucléaire


 

Sites à connaître

British Petroleum-Statistiques
Tous les ans, la firme pétrolière publie des statistiques mondiales appréciées. - LIEN


CONSULTEZ NOTRE SÉLECTION

Recherche par mots-clé

Recherche par mots-clé

   

12/07/2016

Les énergies nouvelles renouvelables en Europe: résultats peu probants et insécurité juridique

Malgré 750 milliards d'investissements,les Energies Nouvelles Renouvelables en Europe n'ont guère de résultats probants quant à la diminution des émissions de gaz à effet de serre par unité d'énergie consommée. Interrogés par la Commission européenne , les Etats membres dont l'Allemagne et la France craignent désormais une insécurité de fourniture d'électricité à moyen et long terme et veulent subventionner des centrales de secours pour pallier l'intermittence du solaire et de l'éolien. Ajoutées au mauvais fonctionnement du marché de l'électricité qui ne permet plus de nouveaux investissements,ces nouvelles aides aux centrales classiques ont provoqué l'intervention de l'Autorité de Concurrence européenne faisant entrer les ENR dans une période d'insécurité juridique.

[Télécharger l'étude]


01/06/2016

le nucléaire français-Hinkley Point-La dernière chance

Le marché européen de l'électricité est en ruines, d'après l'expression d'un Rapport de France Stratégie, organisme de réflexion placé auprès du Premier Ministre. C'est cette situation qui met en péril les finances d'EDF, en interdisant tout nouvel investissement non subventionné. Parmi ces investissements, se trouve le projet d'Hinkley Point, qui est une des dernières chances de redressement de l'industrie nucléaire française.

[Télécharger l'étude]


02/05/2016

Nigeria, naissance d'un géant.

Nigéria, naissance d'un géant.Les douleurs de l'enfantement: la question de l'électricité Le Nigeria pourrait être en 2050, suivant l'ONU, le troisième pays du monde par sa population. Son potentiel et son dynamisme sont réels, mais il doit absolument résoudre son problème d'approvisionnement en électricité. Cette question a été au coeur de la campagne présidentielle de 2015 et a contribué à la défaite du Président sortant.

[Télécharger l'étude]


21/03/2016

Fukushima:peu ou pas d'impact sur la santé humaine (Nations Unies)

Des experts du Comité spécialisé des Nations Unies se sont rendus en février 2016 dans la Préfecture de Fukushima pour exposer à la population les résultats de leurs travaux: peu ou pas de conséquences sur la santé humaine de la surexposition aux radiations due à l'accident nucléaire. L'Assemblée Générale des Nations Unies, dans une Résolution demande que les résultats de ces travaux soient diffusés très largement.

[Télécharger l'étude]


01/03/2016

EDF, Areva et le nucléaire français, les voies du désastre

EDF, Areva et le nucléaire français vont mal. Deux raisons principales à cela.D'abord une interruption de seize ans des ouvertures de chantier en France qui a mis à mal les compétences d'architecte industriel d'EDF. Ceci ajouté au saut technologique choisi, le choix de l'EPR, a amené des retards considérables pour les chantiers nucléaires. Le seconde raison est la faillite du marché européen de l'électricité incapable de gérer à la fois sa fraction libéralisée et un secteur administré promouvant les énergies renouvelables. Il en ressort des prix de marchés en chute libre non corrélés avec ceux des consommateurs finaux qui payent de plus en plus cher. Les investissements hors renouvelables, dont le nucléaire, deviennent quasiment impossibles et les compagnies d'électricité courent à la ruine. Leurs investissements hors renouvelables sont pourtant indispensables à la fourniture d'électricité et à l'équilibre du réseau.

[Télécharger l'étude]


25/01/2016

Electrification de l'Afrique et les grands fleuves: négociation cruciale sur les eaux du Nil

L'Egypte ayant accepté le principe du Grand Barrage Ethiopien Renaissance, des négociations cruciales concernant l'utilisation des eaux du Nil sont en cours et devraient conduire à de nouvelles conventions entre les pays riverains du grand fleuve. Elles remplaceraient des dispositions de l'époque coloniale. Les aménagements hydrauliques du Nil, en particulier en Ethiopie seront la base d'un grand réseau international d'électricité interconnecté couvrant une dizaine de pays d'Afrique du Centre-Est. La question du Congo va suivre. L'Occident qui n'a pas su accompagner les aménagements hydrauliques éthiopiens pourrait de nouveau laisser le champ libre aux Chinois

[Télécharger l'étude]


26/12/2015

La COP21: l'Accord historique

L'Accord de Paris crée une émulation entre Etats pour la lutte contre le réchauffement climatique.Dans un contexte d'absence de gouvernance mondiale, il s'agit d'une des seules stratégies envisageables recelant une possible efficacité.Il serait paradoxal que l'Accord de Paris que notre diplomatie a contribué à faire adopter nous oblige à remettre en cause notre Loi de Transition Energétique .C'est pourtant bien ce qui risque de se produire.

[Télécharger l'étude]


18/12/2015

COP21 -Texte de l'Accord (Supplément à l'étude)

Décision des Parties Accord de Paris (textes intégraux-français)

[Télécharger l'étude]


30/11/2015

Transition énergétique et climat-La question du nucléaire

Nous avons étudié les émissions de gaz carbonique des secteurs énergétiques allemands et français de 2010 à 2014.L'Allemagne n'est pas parvenue à réduire les émissions par unité d'énergie consommée. La raison est que la sortie du nucléaire a concentré les aides publiques sur la seule électricité et a eu la priorité sur celle du charbon. En France, désormais, seuls 6% des émissions viennent de l'électricité et les efforts financiers devraient se concentrer hors de ce secteur. La réduction de la part du nucléaire dans le mix électrique ne le permettra pas. Etats Unis, Chine, et Inde estiment que le nucléaire a un rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les exemples allemand et français montrent qu'ils ont raison.

[Télécharger l'étude]


30/10/2015

Solaire et compétitivité

L'énergie solaire représente un espoir de l'humanité. La question de compétitivité est essentielle et exige une définition de ce terme.On constate une chute spectaculaire des coûts qui reste insuffisante pour atteindre aujourd'hui la compétitivité sauf dans certains déserts. Les obstacles sur le chemin de la compétitivité sont encore considérables, en particulier ceux liés à l'intermittence des fournitures , dont le stockage de l'électricité.

[Télécharger l'étude]


30/09/2015

La centrale solaire de Cestas (Gironde)

La centrale solaire de Cestas sera à sa mise en service la plus importante d'Europe. Le coût de l'électricité solaire a chuté, grâce au prix de plus en plus bas des modules photovoltaïques. Ce gain a bien plus profité aux centrales solaires qu'aux installations des particuliers. La centrale de Cestas se place parmi les centrales les plus compétitives au monde. Néanmoins, sa capacité de production ne peut se comparer à un tiers d'un réacteur nucléaire et elle sera loin de satisfaire aux besoins de la ville de Bordeaux.Même à l'échelle de la seule Région Aquitaine , elle est un moyen de production électrique très modeste , n'apportant que 1,5% des besoins.

[Télécharger l'étude]


06/07/2015

L'industrie allemande à l'abri de la transition énergétique

Arguant d'un risque "d'abrupte désindustrialisation" le Gouvernement allemand a obtenu de la Commission européenne que les entreprises de 67 secteurs industriels puissent obtenir, sous certaines conditions des compensations financières afin d'alléger le poids des taxes finançant les énergies renouvelables. Ces compensations seront de l'ordre de cinq milliards d'euros en 2015 et sont considérées comme des aides d'Etat autorisées. Ces dispositions sont applicables dans les autres Etats européens. On s'étonne que parmi les 67 secteurs industriels concernés se trouve l'extraction du charbon.

[Télécharger l'étude]


06/06/2015

Conférence climatique-La voix des autres-L'Inde

L'Union européenne et la France doivent faire l'effort de comprendre la stratégie des "énergies propres" prônée par l'Inde et la Chine et appuyée par les Etats Unis. Nous voulons être à l'avant-garde de la lutte contre le réchauffement climatique, mais nous risquons l'isolement. On décrit ici la politique électrique de l'Inde, troisième producteur mondial, en décrivant la réalité sur le terrain.

[Télécharger l'étude]


24/04/2015

La Chine sauveur du nucléaire français? Non elle lance son dragon , Hualong One à l'assaut du monde

Multiplier avec la Chine les accords et partenariats. C'est l'évidence. Mais la Chine est aussi un concurrent redoutable.On n'a jamais construit autant de centrales nucléaires depuis 25 ans. Certes quarante pour cent se trouvent en Chine...mais soixante pour cent ne s'y trouvent pas. La Chine ne sera pas le Chevalier Blanc de l'industrie nucléaire française.

[Télécharger l'étude]


31/03/2015

Afrique Subsaharienne: la ruée vers l'électricité

L'Afrique Subsaharienne, malgré Ebola, Boko Haram et autres malheurs, connaît une croissance économique continue, qui nécessite une augmentation importante de la consommation d'électricité. Une révolution électrique est en marche, dirigée par les Africains, qui néanmoins, ont besoin d'apports techniques et financiers extérieurs. Pour l'électrification la Chine s'impose comme le partenaire principal. L'Europe est loin derrière et les Etats Unis encore plus loin. Si les Occidentaux n'adoptent pas une stratégie permettant une électrification rapide et globale de la région, ils seront marginalisés dans de domaine, avec la perte d'influence correspondante.

[Télécharger l'étude]


28/02/2015

Le secteur électrique suisse

Le secteur électrique suisse est très performant. Seul bémol: le déficit d'hiver devient systématique et plus important. La Confédération a décidé des réformes majeures , dont la renonciation au nucléaire. Mais l'échéance est suffisamment lointaine pour permettre des réflexions supplémentaires qui permettront de sauvegarder les acquis actuels.

[Télécharger l'étude]


31/01/2015

Construction de centrales nucléaires: le déclin français

Handicapée par seize ans sans ouverture de chantier, un soutien politique insuffisant et le choix du saut technologique, l'industrie nucléaire française est à la peine, alors que des concurrents nouveaux et redoutables apparaissent

[Télécharger l'étude]


19/12/2014

Deux thèmes d"actualité: E.ON et South Stream

-E.ON: la scission de la grande compagnie d'électricité allemande. Pourquoi les Verts souhaitent subventionner des centrales à combustibles fossiles. Pourquoi le Ministre refuse. Comment E.ON se débarrasse d'un problème en mettant le Gouvernement allemand en face de ses responsabilités. South Stream: Annulation par la Russie du projet de grand gazoduc vers l'Europe du centre et du sud-est.L'Europe n'a pas de politique commune de l'Energie. Mais si elle en avait une, la Commission européenne serait-elle capable de la mettre en oeuvre?

[Télécharger l'étude]


25/11/2014

La transition énergétique allemande:le spectre de l'échec

Le Ministre de l'Economie Sigmar Gabriel estime que "la transition énergétique allemande est au bord de l'échec". Coût exorbitant, part des renouvelables faible camouflé en publiant surtout la part dans l'électricité seule, menace pour la compétitivité de l'industrie, et pour terminer, augmentation des émissions de gaz à effet de serre...

[Télécharger l'étude]


09/11/2014

L'Autriche entre les énergies renouvelables et Gazprom

Officiellement l'Autriche est un bon élève pour les énergies renouvelables et pourrait en 2050 en tirer toute ses besoins en énergie. Mais le pays a un Plan B: sa puissante compagnie nationale d'hydrocarbures OMV est un allié de Gazprom et vise à distribuer le gaz russe en Europe du Sud. La diplomatie autrichienne a une grande compréhension de la politique russe depuis des dizaines d'années.

[Télécharger l'étude]


29/09/2014

Energie renouvelable: la France meilleure que l'Allemagne

Les statistiques européennes sont claires: la France fait mieux que l'Allemagne pour les énergies renouvelables. Malgré leur tonitruante "transition énergétique" les Allemands ne comblent par leur retard depuis 2006. L'Allemagne n'est en rien un modèle pour nous.

[Télécharger l'étude]


04/08/2014

parc éolien citoyen de Béganne-Sûreté de l'EPR chinois

-Le parc éolien de Béganne (Morbihan) se veut le premier des parcs éoliens "citoyens". Malheureusement l'apport des "citoyens" s'est révélée bien faible et il a fallu solliciter les banques et même l'Etat par la Banque Publique d'Investissement. Malgré cela l'équilibre financier paraît précaire. -D'après l'Agence Bloomberg le réacteur d'Areva en Chine serait mal surveillé par l'Autorité de Sûreté chinoise qui manque de moyens. On s'étonne que l'Agence américaine ne fait pas les mêmes remarques sur les projets nucléaires US en Chine qui doivent aussi être mal surveillés!

[Télécharger l'étude]


27/06/2014

Stratégie d'exportation d'électricité de l'Iran

Afin d'atténuer l'impact des sanctions occidentales l'Iran a tenté de développer une politique d'exportation d'électricité. Effectivement, cette politique a atténué l'isolement du pays et lui a permis d'acquérir la précieuse technologie des turbines à gaz. Cependant, cette stratégie a atteint ses limites du fait des difficultés que le pays rencontre pour exploiter son gaz. Les services d'intelligence économique occidentaux ne se sont ps aperçus à temps de cette stratégie.

[Télécharger l'étude]


08/06/2014

Rwanda, la Révolution électrique

Le traumatisme du génocide de 1994 n'est pas oublié, mais le Rwanda a bien changé.C'est le second pays subsaharien, dépourvu de matières premières que nous étudions. Même croissance économique exceptionnelle, même dynamisme, même foi au progrès, même ouverture sur le monde et même volonté farouche d'éradiquer la pauvreté. Même priorité des priorités: l'électrification. Il n'y a aucun mystère dans le démarrage économique inattendu de certains pays subsahariens dépourvus de matières premières...mais enfin en paix.

[Télécharger l'étude]


30/04/2014

Union Européenne : les nouvelles règles d'aide aux renouvelables

En avril 2014, la Commission européenne a rendu publique de nouvelles règles concernant les aides aux renouvelables. Pour diminuer leur coût, ces énergies obéiront progressivement aux lois du marché. Par ailleurs les entreprises de plus de soixante secteurs industriels pourront être exemptées de tout ou partie des charges des renouvelables. Evidemment les renouvelables pèseront surtout sur les ménages. Les nouvelles règles apparaissent comme un compromis entre le droit de la concurrence et les intérêts de l'industrie allemande.

[Télécharger l'étude]


22/03/2014

Electricité et Réchauffement climatique

Il ne faut pas courir plusieurs lièvres à la fois. Pour diminuer les émissions de gaz carbonique du secteur électrique il faut une stratégie tous azimuts, privilégiant le gaz naturel au charbon, améliorant les centrales à charbon, permettant le développement du nucléaire et de l'hydroélectricité, sans donner une trop grande importance aux énergies renouvelables dont l'impact est faible et très cher. Les émissions de gaz baisseront alors bien plus vite qu'aujourd'hui.

[Télécharger l'étude]


24/02/2014

La transition énergétique allemande:larupture

Sigmar Gabriel, nouveau ministre de l'Economie allemand présente une réforme profonde de la transition énergétique (Energiewende)afin de rendre compatible la transition énergétique, dont la dérive financière devient inquiétante , avec une industrie compétitive.

[Télécharger l'étude]


13/01/2014

L'Ethiopie, le décollage par l'hydroélectricité

La construction d'un énorme parc hydroélectrique joue un rôle majeur dans le décollage de l'Ethiopie. La part des Chinois. La guerre pour l'eau du Nil n'aura pas lieu.Le début de l'élaboration d'un réseau électrique international interconnecté en Afrique de l'Est. Le pays est ouvert aux investissements étrangers et connait une forte croissance économique.

[Télécharger l'étude]


27/11/2013

Nucléaire: le recul

La part du nucléaire dans la production mondiale a baissé de près d'un tiers depuis 2006. Ceci , couplé avec les résultats décevants des énergies renouvelables, malgré des investissements pharaoniques, est une bien mauvaise nouvelle pour le réchauffement climatique. Russie et Chine vont prendre le leadership du nucléaire civil mondial.

[Télécharger l'étude]


16/10/2013

Histoire d'un espoir-Les énergies renouvelables 2004-2013

Desormais, la bulle de surcapacité a éclaté et le cours de bourse des entreprises rescapées flambent. Les investissements du secteur électrique dans les renouvelables dépassent ceux des autres centrales nouvelles, hors remplacement. Cependant le mouvement s'essouffle, les coûts dérapent et l'impact sur le réchauffement climatique est décevant. Une remise à plat des aides est à l'examen à Bruxelles.

[Télécharger l'étude]


22/06/2013

exportation réacteurs nucléaires français

Le vieux modèle de l'Equipe de France du nucléaire n'a pas survécu à la pause de seize ans de chantiers nucléaires en France. EDF et Areva mènent leur propre politiques séparèment , l'Etat est silencieux. Ceci ressort de l'étude sur le terrain de deux cas cruciaux: la Turquie et la Grande Bretagne

[Télécharger l'étude]


31/05/2013

Bulgarie: le drame du chauffage

L'hiver 2012-2013 a été une rude épreuve pour beaucoup de Bulgares: le tiers n'a pas réussi à se chauffer tout l'hiver, les deux tiers ont eu recours au bois ce qui entraîne le pillage des forêts et contribue à une pollution record de l'air. On analyse la situation en Bulgarie, les liens avec une forte augmentation des prix de l'électricité et les raisons de celle-ci.

[Télécharger l'étude]


17/04/2013

Efficacité énergétique

Le Plan ambitieux européen d'économies d'énergie, 20% de plus en dix ans, ne sera atteint que si la rentabilité des investissements(plus de mille milliards d'euros) sera assurée. Compte tenu de certains échecs, le respect de critères stricts de choix des investissements est indispensable, tel que la Cour des Comptes européennes vient de le préconiser.

[Télécharger l'étude]


21/03/2013

Fukushima: un impact sur la santé fort limité

A l'approche du second anniversaire de l'accident de Fukushima, les deux Institutions mondiales compétentes, le Comité des Nations unies sur les effets des Rayonnements Ionisants (UNSCEAR)et l'Organisation Mondiale de la Santé ont publié leur Rapport. La seconde pointe des populations à risques, mais les deux s'accordent pour écrire que les effets sanitaires, inexistant aujourd'hui, resteront probablement indétectables.

[Télécharger l'étude]


31/01/2013

Deux modèles de transition énergétique: Allemagne et Etats Unis-Chine

Le modèle de transition énergétique allemand est important en Europe Continentale mais guère au-delà. Etats Unis et Chine collaborent à un autre modèle à partir du concept d'énergie propre. On ne tranche pas entre les deux modèles mais le modèle allemand est très onéreux. Suivant les conceptions américaines et chinoises, la France, pour l'électricité a pratiquement achevé sa transition énergétique: 91% de son électricité vient des énergies propres

[Télécharger l'étude]


16/01/2013

Prix américains de l'électricité: l'émoi

l'étude intitulée "l'Electricité aux Etats Unis deux fois moins chère qu'en Europe" ayant suscité une certaine émotion, nous indiquons que les différences de prix ne sont pas un scoop, elles apparaissent dans des statistiques internationale (AIE) et nous rappelons nos sources.

[Télécharger l'étude]


05/01/2013

L'électricité en Chine: deux fois moins chère qu'en Europe

95% de l'électricité chinoise provient du charbon (les deux tiers) et de l'hydraulique (20%). La stratégie chinoise repose sur la concurrence entre charbon national et importé. Pour l'avenir, on notera que le pays recèle plus de réserves de gaz de schiste que les Etats Unis

[Télécharger l'étude]


28/11/2012

Etats Unis: l'électricité deux fois moins chère qu'en Europe

Les industriels européens payent en moyenne leur électricité deux fois et demi plus chère qu'aux Etats Unis. L'écart va croître. Les raisons sont une âpre concurrence entre centrales à charbon et à gaz ainsi qu'un parc nucléaire largement amorti. La transition énergétique est vue différemment : il n'est pas question de sortie du nucléaire, mais de remplacer les énergies fossiles par des renouvelables. Les quotas d'énergie fossile sont préférés aux tarifs d'énergie garantis pour les renouvelables.

[Télécharger l'étude]


12/10/2012

La transition énergétique allemande, la Réforme ou la Crise

Le 12 octobre 2012, le Ministre allemand chargé de la transition énergétique a annoncé une réforme profonde de la Loi sue les Energies Renouvelables (EEG). La raison est une dérive importante et dangereuse des coûts .

[Télécharger l'étude]


14/09/2012

La Chine et l'Afrique subsaharienne, une stratégie électrique

L'électricité est au coeur de la stratégie chinoise en Afrique Subsaharienne. L'influence économique française recule rapidement devant l'influence chinoise. Quatre pays sont étudiés en détail pour comprendre la stratégie chinoise.

[Télécharger l'étude]


14/07/2012

Unités et Ordres de Grandeurs

Tableau des unités utilisées dans le domaine de l'électricité. On fournit des ordres de grandeur permettant de comprendre la valeur des unités utilisées.

[Télécharger l'étude]


14/07/2012

Evolution de l'énergie et de l'électricité dans le monde de 2001 à 2011

Beaucoup d'organismes ou de groupes de travail dans le domaine de l'énergie se sentent obligés de publier des perspectives énergétiques y compris pour des avenirs fort lointains. Il est moins fréquent d'étudier les évolutions concernant un passé récent. Or le secteur énergétique a une forte inertie et seules des évolutions lentes sont possibles. Le passé récent montre une constance remarquable de l'importance des énergies fossiles et un lent grignotage de la part du pétrole par le charbon, alors que les réserves de combustibles fossiles restent considérables.

[Télécharger l'étude]


13/07/2012

Italie: le secteur électrique à la mi-2012

La consommation électrique italienne est en baisse, reflet de la crise économique. Le pays importe 15% de son électricité et les 3/4 du reste sont fabriqués avec des combustibles importés. Le pays est très dépendant des livraisons de gaz russe et algérien. L'essor des énergies renouvelables est en question du fait de la diminution des subventions.

[Télécharger l'étude]


13/06/2012

L'EPR chinois fini avant le Français?

Il est à peu près certain aujourd'hui que l'EPR chinois sera terminé avant celui de Flamanville , pourtant commencé deux ans avant. On cite un article du "Nuclear Engineering International" et on parvient à la conclusion que notre pays a perdu en grande partie de sa compétence dans le domaine de la maîtrise d'ouvrage des chantiers nucléaires.

[Télécharger l'étude]


13/06/2012

La transition énergétique France Allemagne et Espagne

On comprend le terme "transition énergétique" en général comme le remplacement partiel ou total du nucléaire par des énergies renouvelables. On examine cette transition en Espagne et Allemagne. L'opération apparaît comme chère et risquée.

[Télécharger l'étude]


18/05/2012

Afrique Subsaharienne et Electricité

Dans un contexte difficile voire dramatique,une nouvelle vague d'entrepreneurs publics et privés ont permis à l'Afrique subsaharienne une croissance de près de 6% et une augmentation de la production d'électricité de moitié en six ans. L'Europe ignore ces entrepreneurs et envoie des ONG. Les grandes compagnies d'électricité européennes sont absentes. L'Asie et surtout la Chine envoie ses industriels. D'où un décrochage de l'Europe et surtout de la France mis en lumière dans un récent Rapport des Douanes.

[Télécharger l'étude]


13/04/2012

Les marchés et les énergies renouvelables

On étudie les index mis à disposition des investisseurs dans le secteur des énergies nouvelles. On constate qu'après une période d'euphorie , terminée en 2009 et une période d'intérêt modéré finie en 2010, règne aujourd'hui une grande méfiance. Chute des aides publiques, défiance des investisseurs privés, le secteur des énergies nouvelles qui a bénéficié de centaines de milliards de dollars d'investissement doit maintenant résoudre ses problèmes de fond, dont le caractère aléatoire de sa production.

[Télécharger l'étude]


16/03/2012

Fukushima, une vraie catastrophe sans victime

Les contraintes imposées aux Japonais et qui les poussent à croire que l'accident nucléaire peut rendre inhabitable des régions entières proviennent de normes mondiales très sévères. L'organisme correspondant reconnaît ce fait et remarque qu'elles ne reposent pas sur des faits objectifs , mais sont conformes au principe de précaution. Elles ne s'appliquent pas à la radioactivité naturelle, qui a pourtant des effets équivalents, car elles obligeraient à l'évacuation de territoires peuplés de millions d'habitants depuis des temps immémoriaux . Des conséquences sur la santé n'y ont jamais été observés.

[Télécharger l'étude]


16/03/2012

L'Europe danubienne, la Révolution du gaz

L'Europe danubienne, mosaïque de quatorze petits Etats va devenir le corridor par lequel va transiter une partie notable du gaz russe et de l'Asie Centrale. L'arrivée de gazoducs géants sera "structurant". Les Russes , avec Gazprom, veulent prendre la plus grande part de ce corridor, et un affrontement russo-américain a lieu actuellement en Bulgarie. L'Europe est désunie.

[Télécharger l'étude]


07/02/2012

L'électricité en Egypte

L'alimentation électrique en Egypte est plutôt meilleure qu'au Maghreb. Cependant de graves problèmes subsistent dans les immenses bidonvilles.L'Egypte fabriquera de plus en plus son électricité à partir de son gaz en diminuant ses exportations vers la Jordanie et Israël. Le solaire restera infinitésimal et l'éolien marginal.Le nucléaire demande trop de capitaux et l'hydraulique verra sa part continuer à diminuer.

[Télécharger l'étude]


07/02/2012

Rapport de la Cour des Comptes sur la filière nucléaire

L'augmentation des coûts du nucléaire avec le temps pointée par la Cour des Comptes d'explique par la fin progressive de la construction en série des réacteurs français. Cette cause prise en compte, cette règle d'augmentation des coûts que la Cour a cru dégager apparaît sans fondement.

[Télécharger l'étude]


21/01/2012

newsletter n°18 Le Royaume Uni

Le Royaume Uni connait une formidable ruée vers les centrales à gaz qui risque d'étouffer l'essor souhaité des éoliennes marines. Il restera une petite place pour le nouveau nucléaire: les compagnies allemandes y construiront le nucléaire refusé dans leur pays, et EDF le second EPR repoussé en France.

[Télécharger l'étude]


04/01/2012

Inde: électricité goulot d'étranglement de la croissance. Le charbon.

L'Inde ne peut atteindre ses objectifs de croissance faute d'une production d'électricité suffisante. Il lui faudrait plus de charbon. La pays va devenir un grand importateur. Seul le gaz est susceptible de faire baisser la part du charbon.

[Télécharger l'étude]


04/01/2012

Bhoutan Emirat électrique

Près de la moitié du PIB du petit Royaume provient des ventes d'électricité hydroélectrique à l'Inde et au Bangladesh. Les futurs barrages ferait du Bhoutan un pays richissime.

[Télécharger l'étude]


03/01/2012

Coût de l'arrêt de plusieurs tranches nucléaires-accord PS-Verts

Le projet revient à arrêter des centrales produisant de l'électricité à 20 euros le MWh par des centrales produisant du courant au mieux à 50 euros, si on ne recourt pas aux énergies renouvelables , bien plus si on les utilise. Le coût total est estimé au minimum incompressible à 50 milliards d'euros. Certaines grandes entreprises(Air Liquide, Arkéma,Rhodia...) seraient mises en difficulté.

[Télécharger l'étude]


03/01/2012

Le secteur électrique marocain

Le charbon restera la première source de l'électricité. Le pays est importateur, achetant près de 20% des besoins en Espagne. Un ambitieux plan solaire (Ouarzazate, Boudjour...)couvrira 8% des besoins en 2020, mais ne permettra pas des exportations vers l'Europe.

[Télécharger l'étude]


27/12/2011

Espagne, solaire et éolien, l'impasse

Echec du programme Zapatero. Débacle financière du secteur électrique.Solaire et éolien :l'essor stoppé et le nucléaire continue.

[Télécharger l'étude]


27/12/2011

L'avenir du solaire et la suprématie chinoise

L'Europe a payé les 3/4 des investissements solaires.Ses aides publiques ont construits l'industrie solaire chinoise et "pondu" ses milliardaires.La chute des aides européennes provoque une grave crise.

[Télécharger l'étude]


27/12/2011

L'éolien et la question de l'éolien offshore

l'éolien terrestre est la moins chère des énergies nouvelles renouvelables . L'éolien offfshore est nettement plus cher et comporte des risques industriels importants.

[Télécharger l'étude]


26/08/2016

Le poids des ENR , leur coût et leurs subventions

(Données tirées de la délibération du 13/7/2016 de la Commission de Régulation de l'Energie). Le prix d'achat moyen du photovoltaïque passera de 367,8 à 356,9 euros/MWh de 2016 à 2017. Pour l'éolien, il augmentera de 2016 à 2017, passant de 89,1 à 90,2 euros.Chiffres nettement plus élevés que les autres coûts de production (42 euros/MWh pour le nucléaire, suivant les pouvoirs publics, en incluant les investissements futurs). Solaire et éolien sont donc largement subventionnés. Solaire, 2,88 milliards d'euros en 2016, 3,10 en 2017. Eolien, 1,37 milliards en 2016, 1,51 en 2017. Tout cela relativise la "compétitivité" des ENR. La fin des aides n'est pas en vue,leur diminution non plus.


14/07/2016

Consommation d'énergie mondiale en 2015

Chaque année, la firme BP publie des statistiques attendues par les spécialistes sur la consommation mondiale d'énergie de l'année écoulée. En 2015, la consommation mondiale a augmenté de 1%. Le pétrole est la première source utilisée, avec 32,9% de l'ensemble. En augmentation, de +1% Ensuite vient le charbon, avec 29,2% en décroissance (-1,8%) Puis le gaz, avec 23,8%, en croissance (+1,7%) Les sources d'énergies fossiles ont fourni en 2015, 85,9% des besoins mondiaux en énergie. Les sources d'énergie non émettrices de gaz à effet de serre ont été par ordre d'importance: -l'hydraulique avec 6,8% du total , en augmentation (+1%) -le nucléaire avec 4,4%, en augmentation (+1,3%) -les énergies renouvelables hors hydrauliques, 2,8%. Ces énergies représentaient 2% de la consommation mondiale il y a dix ans (du fait du poids de la biomasse traditionnelle).


14/07/2016

Ethiopie: pourparlers avec l'Egypte sur le barrage Renaissance

Le gigantesque barrage Renaissance (6000 MWe, en Ethiopie, sur le Nil Bleu, est achevé à 70%. Son remplissage pose problème à l'Egypte, qui dépend des eaux du Nil, dont 80% viennent d'Ethiopie. Après des années de tension, Soudan, Egypte et Ethiopie ont signé en septembre 2014 un accord pour définir ensemble un mode de remplissage acceptable pour tous. Après des hauts et des bas, les trois pays semblent avoir trouvé un accord sur les études à réaliser et le choix des supports techniques. Les firmes françaises Artelia et BRL ont été retenues et leurs propositions sont en passe d'être agréées.La firme britannique Corbett & Co veillera aux aspects juridiques. L'Egypte s'est opposée à tout choix d'entreprise US. L'Ethiopie, qui, avec un appui chinois, vise une industrialisation rapide a annoncé la construction d'un nouveau grand barrage (2200 MWe) à Koysha sur la Rivière Omo. Le pays s'annonce comme le centre d'un vaste réseau électrique interconnecté couvrant une dizaine de pays d'Afrique du Centre Est.


09/05/2016

Suisse: le Conseil Fédéral reporte sine die l''ouverture complète du marché de l'électricité

Le 4 mai 2016,le Conseil Fédéral suisse a décidé de reporter sine die la seconde étape de l'ouverture du marché électrique dans la Confédération. Jusqu'ici seuls les grands consommateurs (plus de 100 000 kWh/an) peuvent choisir leur fournisseur. Une seconde étape , au 1er janvier 2018, devait permettre d'abaisser ce seuil. La aides au renouvelables menacent la rentabilité des barrages hydroélectriques , donc l'intérêt général du pays. Le moratoire sur les étapes suivantes du marché électrique va permettre aux producteurs d'électricité hydraulique de garder leurs clients. Cette mesure a reçu un appui général en Suisse.


07/05/2016

France Stratégie estime que "le marché européen de l'électricité est en ruine"

France Stratégie , dans une note intitulée "2017-2027-Climat: comment agir maintenant" estime que "le marché de l'électricité que l'Union Européenne a créé et qui est nécessaire à la bonne régulation du secteur énergétique est en ruine".France Stratégie succède au Commissariat Général à la Prospective et à la Stratégie et a repris les tâches du Conseil d'Analyse Economique. France Stratégie est dirigé par Jean Pisani-Ferry et dépend du Premier Ministre.


10/04/2016

Ethiopie: nouveau grand barrage.

Le Gouvernement éthiopien confirme le projet d'un nouveau grand barrage, celui de Koysha de 2 000 MW sur la rivière Omo. L'entreprise italienne Salini, que l'on retrouve partout dans le programme hydroélectrique du pays sera le constructeur. La Banque du Commerce Extérieure italienne assurera le financement. Si cela se réalise, nous constaterons que les ONG occidentales menées par International Rivers qui s'opposent régulièrement aux projets éthiopiens ne sont plus capables de tarir les financements occidentaux. Leur action avait favorisé la présence chinoise. Parallèlement les Ethiopiens ont fêté le 5 éme anniversaire du début de la construction du barrage géant Renaissance (6 000 MW)et annoncé un accord avec une firme islandaise pour un projet de centrale géothermique de 1 000 MW. Tout cela confirme la place future de l'Ethiopie au centre d'un réseau électrique interconnecté international dans le centre est de l'Afrique.


01/04/2016

Le naufrage de SunEdison, phare du solaire mondial

Fuite en avant, montages financiers, SunEdison, firme vedette américaine et mondiale du solaire mais aussi active dans l'éolien a vu son action passer de 32$ l'été dernier à 0,47 $ hier. L'achat de trop a été celui de Vivint Solar Inc., société spécialisée dans les installations solaires pour particuliers. Cette activité a suscité la méfiance des investisseurs considérant que cette clientèle est beaucoup moins rentable et sûre que celle des compagnies d'électricité. Depuis, SunEdison a perdu la confiance des investisseurs et dégringole. L'entreprise va probablement demander la protection de la Loi sur les faillites. Hier, il a été annoncé qu'elle était l'objet d'une enquête de la Securities and Exchange Commission, le gendarme de la Bourse aux Etats Unis.


29/03/2016

Abengoa: : sept moins de sursis

Le leader espagnol des énergies renouvelables, et l'un des grands noms mondiaux de cette spécialité , Abengoa se débat dans de graves difficultés financières. Hier 28 mars, ses actionnaires lui ont donné sept mois de sursis pour rétablir sa situation financière.


25/03/2016

Chine:doublement de la capacité nucléaire pour le prochain plan quiquennal

Le 23 mars, le pouvoir politique chinois a entériné le treizième Plan Quinquennal 2016-2020 qui prévoit le doublement de la capacité nucléaire du pays.On note également qu'en 2016, quatre réacteurs type "Hualong One" seront en construction en Chine. Ces réacteurs, aboutissement d'une longue amélioration progressive des réacteurs français actuels de 900 MWe, seront le fer de lance du programme d'exportation nucléaire chinois.Le Royaume Uni est favorable à la construction de ce type de réacteurs sur le site de Bradwell, appartenant à EDF.


03/02/2016

Bilan électrique français 2015: pas de changement

Le bilan électrique 2015, publié par RTE montre une remarquable absence de changement.Production nette à 546 TWh (+1%), part du nucléaire inchangée (76%), renouvelables autour de 19% depuis trois ans et même en baisse de 19,6% (2014) à 18,7%. Malgré des efforts financiers notables des Français (2 milliards /an pour le solaire) les progrès de celui-ci et de l'éolien ne parviennent même pas à compenser les variations de l'hydraulique dues à la météo. Part des divers renouvelables, hydraulique, 10,8%-éolien,3,9%-solaire,1,4%-Bioénergie renouvelable,1,1%. La production thermique reste très faible, 6,5%,mais en augmentation d'un tiers.Comme cela est du presque uniquement à une plus forte augmentation du gaz naturel, les émissions de gaz à effet de serre de l'électricité française resteront très faibles, de l'ordre du vingtième de notre secteur énergétique.


01/02/2016

Les producteurs solaires californiens invités à mieux participer aux frais des réseaux

La Californie a l'une des législations la plus favorable au monde concernant les renouvelables. Il est intéressant de relever les évolutions de la réglementation concernant les producteurs d'électricité solaire individuels, de plus en plus nombreux. Ceux-ci sont invités à mieux participer aux frais d'équilibre et de maintenance des réseaux lorsqu'ils souhaitent être connectés pour vendre leur production excédentaire et/ou pour bénéficier d'alimentation de secours. Il a été décidé: a) une nouvelle taxe de raccordement qui ira de 75 à 150$ b)des redevances mensuelles pour participer à des programmes des compagnies d'électricité c)le prix du kwh acheté éventuellement au réseau sera plus élevé durant les heures de pointe.


01/02/2016

Fin des essais à froid du premier EPR chinois

Les essais à froid du premier EPR chinois se sont déroulés avec succès et se sont terminés le 27 janvier 2016. Ils avaient été autorisés le 29 décembre dernier par l'Autorité de Sûreté chinoise après une inspection sur place de plusieurs jours. Ceci rend plausible le démarrage du premier EPR mondial début 2017, donc avant les EPR français et finlandais, dont la construction avait commencé avant.


13/01/2016

La France augmente fortement ses achats de gaz russe

En dépit des sanctions contre la Russie, l'Europe a importé 8% de gaz russe de plus en 2015. Gazprom a exporté 17% de gaz en plus en Allemagne et 37% de plus en France. Gazprom, à la suite de ces chiffres a justifié le doublement du gazoduc Nordstream, qui livre directement le gaz par des tubes sous la Baltique.


06/01/2016

Lancement du réacteur chinois "Hualong One"

Fin décembre 2015, les deux grandes entreprises nucléaires chinoises CNNC et CGN ont créé une filiale commune nommée "Hualong International Nuclear Power Technology and Co"afin de commercialiser le réacteur Hualong One (1000MWe) , leur fer de lance à l'exportation. Il s'agit de réaliser une "gestion unifiée de la marque Hualong One, de tous ses aspects en Chine et à l'étranger ainsi que la propriété intellectuelle correspondante". La décision de construire localement trois premiers réacteurs Hualong One avait été prise précédemment par le Conseil d'Etat chinois et deux constructions ont été lancées cette même année 2015. A l'étranger,les Chinois comptent bâtir des Hualong One sur le site britannique de Bradwell, propriété d'EDF Energy, en Argentine et en Turquie.Le coût prévu en Chine est de 2,75 milliards de $. Hualong One est le descendant lointain des réacteurs EDF que les Chinois ont "sinisés" comme les Français avaient "francisé" les réacteurs Westinghouse. Ils sont les concurrents directs du réacteur Atmea1 proposés par une filiale commune Areva-Mitsubishi.


03/01/2016

Deux disparitions en 2015: Desertec et Medgrid

Notre Lettre constate, dans le domaine de la géopolitique de l'électricité la disparition silencieuse en 2015 de deux organisations dont la courte existence fut pourtant marquée d'articles, de reportages et de rencontres enthousiastes. Desertec a mal supporté le départ en octobre 2014 de la quasi-totalité de ses soutiens industriels . Le projet pharaonique de fournir en électricité l'Europe à partir de gigantesques centrales solaires sahariennes, complété un peu tardivement par une promesse de fourniture aux pays africains( lorsque ses promoteurs s'aperçurent que le Vieux Continent n'était pas seul au monde), a été abandonné. En 2015,le nom Désertec a été repris avec le reste de son organisation par une société de conseil présidée par Roland Berger, fondateur de l'entreprise éponyme et désormais en retraite. Medgrid, qui devait compléter l'oeuvre de Désertec en promouvant la construction de lignes électriques entre l'Afrique et l'Europe n'a pas survécu à 2015. Certes la fin de Désertec ne lui a pas été favorable, mais le coup de grâce a été donné par l'Association des Réseaux européens qui n'en voyait pas l'intérêt.


09/12/2015

Forte hausse des disparitions d'entreprises dans les énergies renouvelables

Ellisphère ex-Coface Service, constate un "net ralentissement de la création et une forte hausse des disparitions d'entreprises dans les renouvelables en France"(étude publiée le 27 novembre 2015). "Le nombre de cessation a été multiplié par 3 et celui des liquidations judiciaire par 7 entre 2009 et 2014". Ces difficultés touchent "principalement le photovoltaïque et l'éolien qui représentent 53% et 16% des disparitions d'entreprises". Les entreprises du secteur sont à 96% des entreprises commerciales. Celles qui subsistent peuvent être performantes à l'international et ont souvent d'autres activités. L'étude pointe également la grande dépendance du secteur aux aides publiques.


23/11/2015

Climat: le nucléaire est indispensable (Maison Blanche)

Le 6 novembre 2015, un Communiqué de la Maison Blanche annonce que l'Administration Obama a pris des mesures pour "renforcer le rôle important de l'énergie nucléaire dans la stratégie américaine visant à développer les énergies propres", axe majeur de la lutte contre le réchauffement climatique. Le Communiqué rappelle qu'en 2014, 60% de l'électricité "propre" produite aux Etats Unis c'est à dire n'émettant pas de gaz à effet de serre provenaient du nucléaire. Le texte détaille ensuite les dispositions prises pour développer le nucléaire, soient des facilités financières ou des programmes de recherche et de développement.


20/10/2015

Des réacteurs chinois"Hualong One" sur un site du Groupe EDF

Si l'information d'un projet de réacteurs chinois sur le site d'EDF Energy de Bradwell se confirme, il s'agit d'un événement majeur.


16/10/2015

Augmentation des taxes finançant les renouvelables en Allemagne

Les réformes du Ministre Fédéral Sigmar Gabriel n'auront pas suffi.Les taxes finançant les renouvelables repartent à la hausse: après une légère baisse en 2015, elles passeront de 6,17 c/kWh à 6,354 c/kWh en 2016, selon les prévisions des opérateurs de réseau. Des nouvelles hausses avaient été annoncées séparément par le Cabinet de Conseil Roland Berger et le quotidien économique Handelsblatt. Elles sont dues, comme l'avaient prévu les deux études citées aux éoliennes marines et aux dépenses supplémentaires du réseau.


05/10/2015

40% d'énergies non carbonées dans l'électricité en Inde en 2030

En vue de la COP21, l'Inde vient d'annoncer une réduction de ses émissions de CO2 de 33 à 35% en 2030 par rapport à 2005. La part des sources d'énergies non carbonées ( et non d'énergie renouvelable) dans l'électricité, c'est à dire de l'hydraulique, du nucléaire, du solaire, de l'éolien et de la biomasse devrait passer à 40% toujours en 2030


29/09/2015

Doublement du gazoduc Nord Stream Russie-Allemagne

La Russie souhaitait livrer directement son gaz à l'Europe de l'Ouest. Le premier projet, Nord Stream 1, a été réalisé et permet d'amener 55 milliards de m3 de gaz par an en Allemagne, par la Mer Baltique et évitant Pologne et Pays Baltes. Le second , SouthStream, devait amener le gaz russe en Europe Centrale et du Sud en passant sous la Mer Noire. Il a été annulé fin 2014, au plus fort de la crise entre Russie et Union Européenne.Début septembre 2015 a été scellé l'accord pour réaliser Nord Stream 2, qui va doubler les capacités de transfert de gaz de la Russie vers l'Allemagne. Engie (ex-GDF Suez) prends 9% des parts de Nord Stream 2. Les Allemands E.ON et Basf, l'anglo-néerlandais Shell et l'autrichien OMV sont les autres partenaires. Le russe Gazprom est majoritaire (51%). Même si Nord Stream 2 était prévu, sa construction nécessite l'accord politique de l'Allemagne. Il semble que le temps ne soit plus à l'orage entre Berlin et Moscou.


08/09/2015

L'énergie nucléaire continuera à se développer lentement mais sûrement (AIEA)

Dans son Rapport annuel et sous le titre "Energy , Electricity and Nuclear Power estimates for the period up to 2050" l'Agence Internationale de l'Energie Atomique tente de décrire l'avenir possible de l'énergie nucléaire en se basant sur des données des Nations Unies et de son Power Reactor Information System. D'ici 2030, l'hypothèse basse est une croissance de 2,4% du parc nucléaire mondial alors que l'hypothèse haute correspond à une augmentation de 68%. Cette large différence nous paraît justifiée par de nombreuses incertitudes. Par contre il est certain que l'expansion du nucléaire civil aura lieu en Asie ( Chine, Inde et Corée du Sud certainement), au Moyen Orient et dans les pays de l'Est de l'Europe ( Russie notamment). L'Europe de l'Ouest est la seule région du monde où le nucléaire diminuera d'ici 2030 dans les deux scénarios , haut et bas.


05/09/2015

Le coût incontrôlable de la transition énergétique allemande

La quotidien économique allemand Handesblatt a demandé à l'institut IW de Cologne une étude financière de la transition énergétique allemande. Le coût annuel , estimé jusqu'ici à 24 milliards d'euros, dont 21 pour les subventions aux seuls énergies renouvelables, coûterait en réalité 28 milliards par an. Ce coût comprend pour la première fois les dépenses liées au réseau et aux réserves de capacité. Le consommateur domestique allemand paie son électricité TTC le double de son homologue français. Alors que l'industrie allemande a obtenu de Bruxelles des dégrèvements de taxes sur les renouvelables de plus de 5 milliards d'euros par an, considérés comme aides d'Etat autorisées, le Président du BDI (Industrie allemande) s'alarme de la dérive financière de l'Energiewende dont il ne voit pas la fin. Source: Handesblatt du 23 août 2015


17/08/2015

Les premiers voyages Addis Abeba-Djibouti par le train électrique chinois en octobre 2015

Les Chinois ont pratiquement terminé la ligne de chemin de fer électrique reliant la capitale éthiopienne au port de Djibouti .Les premiers voyages d'essai auront lieu en octobre 2015. Cette réalisation est doublement le résultat de la politique de construction de grands barrages hydroélectriques en Ethiopie. Premièrement, cet apport important d'électricité a permis à l'Ethiopie de connaitre une croissance économique spectaculaire.Les myriades de camions utilisant la route défoncée reliant le pays au port de Djibouti ne suffisent plus. Deuxièmement, les ONG européennes et américaines opposées pour des raisons environnementales aux barrages avaient réussi à stopper les financements occidentaux .L'Ethiopie s'est alors tournée vers les Chinois désormais omniprésents. Pour la petite histoire nous avons noté que la concession de chemin de fer obtenue par les Français pour cette ligne Addis Abeba -Djibouti s'achevait le 31 décembre 2016.


07/08/2015

Le Plan Obama "Pour une électricité propre".3/8/2015

Pour la première fois les Etats Unis se donnent un objectif contraignant en visant 32% en moins d'émissions de CO2 par le secteur électrique entre 2005 à 2030. Chaque Etat devra, en principe pour septembre 2016, présenter un plan pour atteindre les objectifs qui lui ont été fixés. Suivant la Maison Blanche, "Toutes les technologies abaissant les émissions de carbone , telles que les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, le gaz naturel, le nucléaire, la capture et le stockage de CO2 , peuvent figurer dans les plans des Etats". Les Etats disposeront d'une certaine liberté encadrée par des règles générales. Ainsi pour le nucléaire les nouvelles centrales et les augmentations de puissance des anciennes seront prises en compte, mais non les prolongations des durées de vie. L'Europe s'est fixée un but de réduction de 40% des émissions totales et non seulement pour l'électricité. Mais en prenant comme base 1990 , quinze ans avant 2005, ce qui permet d'intégrer sans efforts les baisses d'émission dues à la disparition des industries des ex-pays communistes de l'Europe de l'Est,fort polluantes. Le Plan américain se montre très soucieux de ne pas augmenter les prix de l'électricité, stables Outre Atlantique hors inflation depuis vingt ans et en moyenne moitié des prix européens. Basé sur le développement des énergies propres et non seulement sur les renouvelables pour lesquelles aucun objectif contraignant n'a été fixé, il est certainement moins coûteux que les plans européens et plus proche des soucis des pays émergents.


08/07/2015

Ethiopie: les travaux du barrage de 1800MWe de Gilgel Gibe III sont terminés

Les travaux du barrage Gilgel Gibe III sur la rivière Omo sont terminés. Lorsque le remplissage sera achevé la capacité de production électrique du pays sera doublée. L'Ethiopie s'apprête à devenir le centre du système électrique interconnecté de l'Afrique du Centre Est. Sa croissance économique , de l'ordre de 10% par an se poursuit. Des ONG occidentales de défense de l'environnement avaient réussi à stopper les financements internationaux de ce barrage. Cela a permis aux Chinois de prendre le relais et d'établir des liens économiques puissants avec l'Ethiopie.


23/06/2015

Transition énergétique allemande: 280 milliards d'investissements d'ici 2030

Le Cabinet de Conseil Roland Berger vient de publier une étude estimant à "au moins 280 milliards d'euros" les investissements nécessaires à la transition énergétique d'ici 2030.Il faudra financer, entre autres les coûteuses éoliennes marines et les infrastructures de réseau. L'étude pointe les difficultés de l'exercice, la délicate situation financière de certains services publics et des compagnies d'électricité. Et mentionne des retards possibles. (FAZ, 23/6/2015).

[Lire la suite]


13/06/2015

Greenpeace inactive contre le nucléaire en Chine

L'association de résistance tibétaine Tibettruth proteste violemment contre Greenpeace, dont la lutte contre le nucléaire dans le monde entier est bien connue. Dans un texte mis en ligne sur son site web et intitulé "Greenpeace Ignores Tibet's Nuclear Poisining", les Tibétains dénoncent l'indifférence de Greenpeace "à l'augmentation massive du nombre de réacteurs et des mines d'uranium en Chine" et considère que cela est "une honte", compte tenu des convictions de cette ONG. Nous avons vérifié : il est exact, qu'à part quelques actions à Hong Kong; Greenpeace , qui a des bureaux à Pékin,est inactive sur le thème du nucléaire sur le sol chinois. 40% des chantiers nucléaires mondiaux sont actuellement en Chine.


10/06/2015

Une Fondation Desertec plus modeste. Quid de Medgrid?

Lâchée fin 2014 par la plupart de ses soutiens industriels ,ayant renoncé à son grandiose projet d'alimenter l'Europe par de l'électricité solaire saharienne, la Fondation Desertec a depuis le 22 mai 2015, un nouveau patron, Roland Berger, qui dirige la société de conseil allemande éponyme. L'emblématique dirigeant de Desertec, Paul Van Son avait démissionné fin 2014. Désormais, la Fondation Desertec va se consacrer principalement à une activité de conseil et de promotion concernant les énergies renouvelables, solaire, éolien et hydraulique dans les déserts de la planète. L'abandon des grandioses projets sahariens pose le problème du devenir de Medgrid qui devait promouvoir le renforcement des liaisons électriques entre Afrique et Europe.L'Association des Réseaux européens (ENSTO-E) n'y voit pas une priorité.